UN ARTISTE A TRAVERS SON OEUVRE

Les RDV de la saison 2017-2018

- 1er rendez-vous avec un artiste : 30 janvier 2018 avec Guy FAIDY.

Guy Faidy est né en 1952 à Carhaix et réside dans le quartier de Cesson à Saint-Brieuc. Il pratique la peinture depuis longtemps, trouvant son inspiration dans la nature, celle qu’il imagine (le modèle intérieur), qu’il métamorphe par les moyens picturaux à sa disposition.

« Comme disait Picasso, il faut bien partir de quelque chose. Pour moi, c’est de la nature, qui propose une fabuleuse richesse de métamorphoses et de rêveries, de rythmes et de mouvements, de couleurs et de formes, de traces et de matières…Celles ci se traduisent ensuite dans le geste sur la toile. Un lien fort existe entre la nature et l’artiste. Elle est une source d’inspiration infinie, raison de plus pour la préserver et la respecter ! » Guy Faidy

- 2è rendez-vous avec un artiste : 13 Bernard-Marie Lauté. Peinture.mars 2018 avec Pierre-Marie LAUTÉ.

Bernard-Marie Lauté est né le 14 juin 1943 à Noyon. Il est artiste-peintre depuis son adolescence puis il pratique aussi la photographie pour les musées nationaux et pour des publications. Il a réalisé par ailleurs des vitraux. Il est également réalisateur de films documentaires. Passionné par l’île d’Ouessant, il y séjourne souvent. ( site: www.bernardmarielaute.fr )

  »La hantise, c’est de perdre l’envie, le désir de peindre, céder au questionnement, se dire « à quoi bon », pour qui, pour quoi? En cinquante ans de peinture combien de fois me suis-je interrogé sur la nécessité de ce travail. Et pourtant rien n’égale ce temps là, dévolu à la création, à la recherche de ce que l’on peut avoir de meilleur en nous. Voilà ce que je continue chaque jour ou presque en attendant la rencontre du regard de chacun, en espérant donner, partager cette étincelle qui pousse à croire encore, malgré les doutes, les manques et les fatigues. » Bernard-Marie Lauté

- 3è rendez-vous avec un artiste : 3 avril 2018 avec Yvon LE CORRE.Yvon Le Corre. Peinture. Les rames.  1986.

Yvon Le Corre est né en 1939 à Saint-Brieuc. Après une petite enfance dans le Trégor, il découvre la mer sur les bords de la Rance. En 1955, il va sur les rivières du Monténégro et inaugure sa pratique du carnet de dessin. Dans les années 1960, il découvre l’oeuvre du peintre tchèque Josef Sima qui l’imprégnera fortement. Un temps enseignant en arts plastiques, à partir de 1978, il se consacre uniquement à son art, multipliant les voyages à bord de ses bateaux Iris, Eliboubane, Girl Joyce et il réalise de nombreux livres.

« … Un peu comme le héros de Cervantès, j’ai continué à courir de droite à gauche, des hauts plateaux malgaches aux ambassades de l’ONU, de l’Antarctique au Spitzberg, tout cela pourquoi ? Pour alimenter ma colère contre ces irresponsables qui rêvent de conquérir les étoiles alors que chez eux ici-bas ce ne sont que désordres, injustices, famines et guerre ? » (L’Ivre de mer, 2010)

« Sauver l’âme, oui, toujours sauver l’essentiel, ce bouillonnement de vie qui naît face au ciel, au vide qui ne cherche qu’à se remplir, (…) chance de ces deux mondes si proche l’un de l’autre, (…) équilibre des forces, du silence avec le dit, de l’isolement avec la foule, de la vie contemplative avec la vie partagée. » (L’ivresse des grèves, 2017)  Yvon Le Corre